Le Goéland

“Je crois que notre destinée humaine est de vivre en harmonie avec l’Univers dans un cheminement constant vers la perfection” Mikaël Zayat

Le Goéland

Mieux vaut vivre riche et en bonne santé que pauvre et malade>>, disait Yvon Deschamps. De fait notre santé est notre plus grande richesse. Cependant, quand on n’est jeune et en pleine forme, on prend ce bien pour acquis et on commence à s’en occuper seulement lorsque elle est menacée.

Un vieux proverbe dit << si jeunesse savait, si vieillesse pouvait>> il est donc important d’établir au cours du printemps de notre vie les bases d’une longue vie en santé en commençant par une prise de conscience de tous les évènements qui permettent de réaliser ce but.

Les jeunes atteint d’un handicap sont souvent plus conscients de protéger leurs capital santé. Un des évènements qui m’a le plus marqué au début de l’école primaire fut la visite d’une dame qui n’avait ni bras, ni jambes. Je me souviens d’avoir été très impressionné par la force qui se dégageait d’elle et de l’ampleur de ses réalisations. Je me souviens encore de son nom: Treblinka. Elle tricotait, écrivait des poèmes, illustrait elle-même son livre et cuisinait ses repas. Mais ce qui m’a le plus marqué chez elle, c’est sa grande bonté.

J’ai eu aussi la chance de travailler auprès d’un des plus grands écrivains du monde arabe, le Docteur Taha Hussein, ancien ministre de l’Éducation de l’Égypte malgré qu’il fut atteint de cécité depuis sa tendre enfance. À 80 ans, cette homme poursuivait ses activités intellectuelles et sociales avec un sense de l’humour très vivant.

Le plus heureux des deux

Récemment, j’écoutais un entrevue avec Jean Vanier le fils de l’anciens Gouverneur général du Canada et fondateur de<< l’Arche>> bien connue en France et au Québec. Dans cette entrevue il relatait un fait qui survint lors de la visite d’une personnalité à la résidence pour enfants handicapés en France. Jean Vanier était en train de discuter avec son visiteur lorsque tout à coup la porte d’entrée s’ouvrit et il vit apparaître un enfant de 12 ans atteint de la trisomie 21. Il était gai et souriant; il fit le tour de la pièce et vint embrasser Jean Vanier et son invité et ressortit tout simplement. l’invité dit alors à Jean Vanier: <<Que c’est triste…>> Jean vanier lui répondit << Cet enfant est le plus joyeux de tous les résidents et il apporte sa joie et son amour non seulement aux autres pensionnaires mais aussi aux intervenants.>>

    <<La vraie tristesse est plutôt de ne pas pouvoir ressentir et apprécier la joie réelle de cet enfant >>, affirma-t-il à la fin de son entrevue. Ceci m’amène à définir ce que j’entends par la santé totale.

Une vision globale

La santé est un état de bien-être ressenti à tous les niveaux: physique, émotif, mental et spirituel. Le corps, l'âme et l’esprit fonctionnent en harmonie et interagissent de façon créative avec la totalité de l'environnement. Ce terme doit être considérée dans son sense le plus large qui comprend l'environnement naturel, social, culturel et universel. De façon concrète en considérant chacun de ces aspects, établissons quelques lignes de conduite qui pourront nous aider à atteindre un meilleur bien-être.

La santé physique

Sur le plan physique, il faut commencer par adopter de bonnes habitudes alimentaires en suivant les quelques règles de bases que voici:

 

  1. Prendre le temps de manger et de bien mastiquer. Les aliments doivent être choisis en fonction de leurs qualité et de leurs simplicité. Manger des fruits au petit déjeuner. Commencer chaque repas par quelque choses de cru, s’abstenir de manger quand on ne sent pas la faim, éviter les aliments trop raffinés et manger ce qu’on aime. Varié les repas en suivant les saisons.

  2. Faire quotidiennement de l'exercice et préférablement en plein air.

  3. Se reposer lorsque nous sommes fatigué et faire une bonne nuit de sommeil en évitant le plus possible le travaille de nuit. Respecter l'environnement physique en se basant sur la règle des trois <<R>>. RÉDUIRE, RÉUTILISER ET RECYCLER.

La santé émotionnelle

Une bonne santé émotionnelle et affective est basée sur la capacité d'interagir positivement avec les autres. La base de cette attitude s’acquiert dès les premiers jours de la vie de l’enfant. Lorsqu ‘on se sent aimé pour ce que l'on est, on peut commencer à s’aimer soi- même et développer la capacité d’aimer les autres. Lorsque j’étais jeune on nous recommandait de faire une B.A. par jours. Cette bonne action pouvait prendre des formes très variées mais devait toujours être un don du coeur.

La maturité spirituelle s’exprime par l’amour

La santé mentale

À l’Université, j’ai eu un professeur qui se démarquait de tous les autres: dès son premier cours, il nous conseilla de ne pas lire de bon livres. Nous avons alors dressé l’oreille pour vérifier si nous avions bien compris. Il répéta avec insistance ;<<  Ne lisez pas de bons livres >>, et après un court silence il poursuivit : << Lisez seulement les meilleurs >>. À partir de ce jour j’ai adopté cette règle pour tout ce qui concerne mes activités culturelles et sociales. J’ai arrêté de voir les <<bons>> films et les <<bons>> programmes de télévision, etc., et ainsi consacré mon temps et mes énergies à ce qu’il a de meilleur dans la vie.

Une question se pose cependant: << comment savoir ou reconnaître le meilleur ?>> Il est claire que ce qui est excellent pour une personne peut être médiocre pour une autre. Notre meilleur guide est de suivre son intuition profonde, ce qui nous mène à aborder le dernier aspect de la santé globale.

La santé spirituelle

La santé spirituelle est le point culminant et la synthèse des différent aspects de la santé totale. Elle est basée sur une meilleur santé discipline physique, un coeur ouvert et des pensée positive. La maturité spirituelle s’exprime par un amour total envers toutes les personnes peu importe sa race, son statut social, son niveau de développement. Le bonheur se base alors sur la paix de l’esprit et de la conviction qu’il a une perfection dans l’univers.

 
Portrait de mc@zayataroma.com

Publié par mc@zayataroma.com